Fred Chapellier au Soubock

Patrick Demathieu
Janvier 2007
LGDG n°64

Un concert de Fred Chapellier, c'est comme une bonne blanquette de veau: chaque fois meilleur! Fred joue beaucoup, travaille beaucoup et le résultat est au rendez vous.
Fred Chapellier, au vocal et à la guitare, est soutenu par une rythmique très rigoureuse avec Patrick Machenaud à la batterie, Abder Benachour à la basse et Lorenzo Sanchez à la 2ème guitare. Fred Chapellier Ce groupe très homogène est très agréable à entendre, mais aussi à voir. Très souriants les uns et les autres, et accumulant les petits détails qui font que le concert devient presque un show.
Fred Chapellier est un grand guitariste et je pense sincèrement qu'il figure parmi les cinq meilleurs guitaristes de blues et blues-rock en France.
Ses influences sont tout aussi remarquables : Roy Buchanan auquel il rend un bel hommage dans son dernier album L'oeil du Blues avec le titre Mr. Roy; Alain Poillot que nous connaissions sur la Gazette sous le nom de Poill's et qui était son ami, à qui il rend hommage en reprenant un titre écrit par Alain, Que du Blues; d'autres grands noms comme Freddy King et Stevie Ray Vaughan, entre autres...
Sur certains titres, j'ai l'impression d'entendre sa guitare gémir, pleurer, c'est effectivement la signature de Roy Buchanan; écoutez ce musicien une fois, vous resterez des heures à l'écouter.

Fred C

Fred sait également faire participer le public en lui parlant, en descendant dans la salle; pendre un verre et le faire glisser sur les cordes, ou bien frotter les cordes de sa guitare sur le tranchant d'une table. Ou encore jouer trois notes devant une spectatrice, décrocher sa bandoulière et abandonner sa guitare entre les mains de la dame qui n'en revient pas, se retourner et aller s'asseoir sur le bord de la scène en riant...
A cet instant, un spectateur assis à côté de la dame recueille l'instrument et, sans quitter sa place, joue avec le reste du groupe. J'ai d'abord cru à une mise en scène, mais il s'est avéré que Fred ne connaissait ni l'un ni l'autre.

Fred joue mon morceau préféré, Hide Away de Monsieur Freddy King, avec une virtuosité que je n'ai jamais vue. Sur scène, aucun égoïsme, il laisse la part belle à Lorenzo pour de superbes soli - Lorenzo qui nous fera, de plus, apprécier deux superbes morceaux de son prochain CD chantés en espagnol - ainsi qu'à Patrick dont les soli de batterie rappellent Gene Krupa ou Buddy Rich, et à son remarquable bassiste Abder Benachour.

Trois sets bien construits, avec en entrée un premier titre, Le blues, pour chauffer la salle... et tout au long de ce concert, une intensité qui culminera vers deux heures du matin avec le final, un titre d'une puissance exceptionnelle, Rouler, rouler, rouler.

Bravo, Monsieur Chapellier et ton Band, et que toujours tes doigts et ta guitare s'entendent aussi bien.

Patrick Demathieu


Fred vu du bar Fred vu de la mezzanine Lorenzo Sanchez Fred dans le public Guitare Spectateur!
retour haut de page


La Gazette de Greenwood N°64