La Gazette de Greenwood dans la presse:

| La Nouvelle République (août 2004)
| Sweet Home Chicago (septembre 2003) | Ouest France (août 2003) | America (mai 2003) | Trois Rivières Blues n°9 (Avril 2003) | Blues Memories (CD Bo & the Reapers, avril 2003) | Web Deblouze (février 2003) | bottlenet 2002 (janvier 2003)
| Soul Bag n°169 (décembre 2002) | Soul Bag n°168 (automne 2002) | Blues & Blues (Italie) (juillet 2002) | Les Poivrons Jaunes (Juin 2002) | Rollin' & Tumblin' (Mars 2002) | CD de Mo & The Reapers (Mars 2002) | America (février 2002) | bottlenet 2001 (janvier 2002)
| Trois Rivières Blues n°6 (Automne 2001) | Soulbag Hors-Série "John Lee Hooker" (septembre 2001) | Blues & co (mars 2001) | Trois Rivières Blues (Juillet 2001) | Soul Bag (Hiver 2001)
| France Inter: Play-List (Octobre 2000) | Soul Bag (Automne 2000) | Jazz Magazine (Août 2000) | Canal Web (Juin 2000) | Net@scope(Avril 2000) | Travel In Blues (mars 2000) | Soulbag (Hiver 2000) | Guitarist Magazine (Janvier 2000)
| Travel In Blues (Décembre 1999) | Travel In Blues (Novembre 1999) | Officiel du Net (Novembre 1999) | Travel In Blues (été 1999)






La Nouvelle République


(samedi 14 août 2004)
Blues in Chédigny
A Chédigny, on lit la NR mais aussi... la gazette de Greenwood. Un site Internet qui fait référence en matière de blues. " L'été dernier, ses rédacteurs ont sillonné la France et décrété que Chédigny était le troisième festival de jazz français ", plastronnait hier soir, Pierre Louault, le maire de la commune, entre deux accords de Ernie Johnson. Et comme la gazette de Greenwood n'est pas lue que par des Chédignois ; des aficionados, originaires du nord de l'Europe avaient fait le déplacement pour assister à la septième édition de ce qui constitue désormais un événement. Un événement qui ne trouble pas pour autant les gens du cru. Ces derniers sont passés avec aisance des spectacles historiques aux soirées musicales, sirotant des "bud" et grignotant des "Chicken wings", histoire de faire plus américain que les vrais Américains. La veille, Sharrie Williams avait fait venir les larmes aux yeux des six cent cinquante spectateurs venus écouter celle, qu'outre Atlantique, on a surnommé la "princesse du gospel blues" après que Andy J.Forest ait, sur un air d'harmonica, officiellement lancé la version 2004 du festival blues de Chédigny. Un festival qui, cette année, a décidé de mélanger les genres; les "jeunes qui montent" partageant le même podium que les musiciens connus et reconnus comme Lucky Peterson qui enregistra son premier disque à cinq ans et connut la consécration à vingt-six. Ce soir, il se produit en seconde partie d'un concert qui va aussi permettre t'entendre Sylvia Howard, Sarah James et Gordon Russel.



Le 13 septembre 2003, Marc Loison fait une émission Sweet Home Chicago Spécial Greenwood!

La Play-list a été établie par les greenwoodiens dont un certains nombre interviendront en direct à l'antenne!

Sweet Home Chicago, en direct sur internet tous les samedis de 13h à 15h:
http://blues.radio666.com/

SWEET HOME CHICAGO 457 * SAMEDI 13 SEPTEMBRE 2003 * 13h à 15h

La Gazette de Greenwood EMISSION SPECIALE GAZETTE DE GREENWOOD !

Les membres de la liste de diffusion "La Gazette de Greenwood" font la programmation complète de ce Sweet Home Chicago spécial "coup de coeur"! Découvrez leurs goûts, ils vous les font partager...

= insert téléphonique en direct avec le programmateur

Programmateur Artiste Titre Durée Album Année Label
1 Le choix de Patrick Demathieu Candye Kane Whole lotta love 4:02 Whole lotta love 2003 Ruf
2 Le choix de René Malines Roland Malines Blues du R.M.I. 3:15 Tremplin Blues sur Seine 2000 2000 CAC Mantes
3 Le choix de Gérard Tartarini Jimi Hendrix Voodoo Chile Blues 8:47 Blues r 1994 Polydor
4 Le choix de Pierrot Mercier Kenny Neal Blues fallin' down like rain 4:18 Blues fallin' down like rain 1998 Telarc
5 Le choix #1 d'Olivier de Lataillade Mississippi John Hurt Sliding Delta 3:31 Newport Folk Festival - Best of the Blues 1959-68 1960 Vanguard
6 Le choix #2 d'Olivier de Lataillade Ben Harper Sliding Delta 3:07 Avalon Blues - a tribute to Mississippi John Hurt 2001 Vanguard
7 Le choix de Jocelyne Lagarde Harry Manx The Gist of Madhuvanti / The thrill is gone 6:44 Wise and otherwise 2001 Northern Blues
8 Le choix de Christian Andrieu Ervin Charles Greyhound Blues 6:16 Greyhound Blues 2000 Dialtone
9 Le choix de Georges Lemaire Lea Gilmore I don't know where you are 7:10 I don't know where you are 2003 North Atlantic Blues
10 Le choix de Pascal Redondo Jesus Volt Help me 5:13 Electro button funky cox 2003 Nocturne
11 Le choix de Malika Ben Brahim X-Three I can't be satisfied 3:31 X-Three 2002 Oompah-Beat
12 Le choix de Mike Lécuyer Patrice Boudot-Lamot L'amour roule 3:44 L'amour roule 2000 autoproduction
13 Le choix de Laurent Hovray Hoodoomen Keep on dreamin' 5:31 Live at the House of Live 2003 Magic Blues
14 Le choix d'Alain Leclerc Fred Chapellier Béton Blues 4:01 Blues devil 2003 autoproduction
15 Le choix de Marc Loison Tony Coleman What's it gonna take 3:38 Travelin' man 2002 T-CO
 



Ouest France annonce un concert de Lance & Donna et cite "dans le texte" Jazz Hot et La Gazette de Greenwood en se référant à la chronique de Long Gone paru dans LGDG n°46!




En direct sur la RTBF et le web tous les lundis, de 20 à 22 heures : http://www3.rtbf.be/rtbf_2000/radios/lapremiere.m3u
America, 5 mai 2002, en direct sur la RTBF:

Dans son émission America (sur la RTBF et en direct sur le web), Malika Ben Brahim a invité Marc Loison (animateur de Sweet Home Chicago) et Xavier Boulanger (animateur de Delta Blues, Radio Albigès) pour une émission d'anthologie (un collector pour ceux qui l'ont enregistré!) où la Gazette de Greenwood sera abondamment citée. Ces 3 animateurs se sont connus grâce à la mailing-list LGDG et à la Gazette de Greenwood, y participant activement et travaillant sans relâche à porter la bonne parole blues sur les ondes et sur le web!





Trois Rivières Blues n°9 (Avril 2003)

Extrait du "Journal Deblouze" (p. 8), tranche de vie de notre poëte du blues: Djamel Deblouze!

[...]
Qui c'est le seul bluesman peut-être au monde qu'il a eu un article de presse sans s'être jamais produit nulle part ? Dans LA GAZETTE DE GREENWOOD n°48, René Malin me fait bien de l'Hohner : Djam « fruit des amours coupables d'un haricot sauteur et d'un ruine-babines" !
La Gazette de Greenwood, c est comme tu pourrais dire la bibliothèque alexandrine des douze mesures où que le manuscrit original de la Vulgate du blues il reposerait mais vivant tu vois. Et sa liste de diffusion, "LGDG", je t'en tchatche même pas, qu'à côté, les exégèses talmudiques c'est de la cosette à la Marius et Olive.
[...]





http://www.boandthereapers.fr.fm/

Le CD Blues Memories, véritable voyage dans le blues, réalisé par Bo And The Reapers en 2003 comporte ce qu'il faut bien appeler l'hymne de la Gazette de Greenwood: Greenwood Gazette Blues !
Malgrès l'inquiétude du webmaster (enregistré en intro du morceau), on vous rassure: c'est du blues et du bon!

Lire la chronique dans LGDG n°50

Ecouter Greenwood Gazette Blues en version intégrale (MP3)

Les paroles:

Get on the line and start to write,now brother
Get on the line and start to write,now sister
Get on the line and you start to write
Everything you say got to be right,
Now brother,you’re on the Greenwood chat

Say something wrong,and the fish will fly,now brother
Say something wrong,and the fish will fly,now sister
Say something wrong,and the fish will fly
Try to look good, please dont tell no lie
Now brother,you’re on the Greenwood chat

The sheriff is there and he’s lookin at you,now brother
The sheriff is there and he’s lookin at you,now sister
The sheriff is there and he’s lookin at you,
He can tell the mayor everything you do,
Now brother,you’re on the Greenwood chat

Everybody’s crazy on the Greenwood chat,now brother
Everybody’s crazy on the Greenwood chat,now sister
Everybody’s crazy on the Greenwood chat,
But they know the blues ,I tell you that
Now brother,you’re on the Greenwood chat

Everybody’s crazy on the Greenwood chat,now brother
Everybody’s crazy on the Greenwood chat,now sister
Everybody’s crazy on the Greenwood chat,
But they know the blues ,I tell you that
Now brother,/you’re on the Greenwood chat

(Greenwood Gazette Blues, Bo and the Reapers, 2003)






Sur le Site "Le Web Deblouze" http://www.deblouze.fr.st/

Nous sommes en 90 après Robert Johnson. Tout l’Internet est occupé par de la bouse... Tout? Non ! Un village peuplé d’irréductibles gallophones résiste encore et toujours à l’envahisseur : La Gazette de Greenwood ! Comme on y est de plus en plus nombreux, on s’y serre les coudes, malgré quelques vols de poissons pas frais [...]. Heureusement, tout finit toujours par des agapes (de blues) autour de quelques cendriers...

page liens:
LA GAZETTE DE GREENWOOD : www.gazettegreenwood.net
M. et Mme de Greenwood ont une fille : la p'tite Gazette. Que dis-je, la "p'tite" Gazette ? La gargantuesque ! la pyramidale ! la babylonienne Gazette, bibliothèque alexandrine des 12 mesures, où, dit-on, reposerait le manuscrit original de la Vulgate du blues.




Janvier 2003:
Pour la 2ème année consécutive, la Gazette de Greenwood a reçu le bottlenet Spécial:

meilleur site Blues francophone!


décerné par le vote du public internaute et bluesophile sur www.bottlenet.org



Soul Bag n°169 (décembre 2002), page 30 : un article passionnant, écrit par Joseph Brems & Daniel Droixhe & Jean-Pierre Urbain, fait abondamment référence au débat et à la (sympathique) polémique qui a agité la Gazette de Greenwood à propos du style de Skip James!
Cet article est donc la continuité d'un débat qu'on peut résumer ainsi:

Dans son émission America (RTBF) spéciale sur Skip James (le 30 septembre 2002 ), Malika Ben Brahim donna la parole à Daniel Droixhe qui cita, à plusieurs reprises, pour illustrer ses propos, les articles parus dans la Gazette (Skip James, son Style, LGDG n°41; L'Arrivée du Blues en France, LGDG n° 44), ce qui, évidemment nous fit bien plaisir!
Dans le n° 46 (Skip James, vaste débat...), nous avons publié quelques extraits des mails qui, suite à cette émission, continuèrent le débat sur ce bien mystérieux musicien qu'était décidément Skip James! Le sang de Daniel Droixhe ne dut faire qu'un tour, car il reprit la parole le 11 novembre 2002 sur America pour contredire, ce coup-ci, ce qui avait été écrit dans la Gazette... Branle-bas de combat! Scandale!?? Non, pas du tout! Tout cela n'est que "saine émulation" :-) Et puis, surtout, il n'y a en fait aucune divergence réelle, juste un malentendu!
L'article paru dans Soulbag n°169 vient boucler ce sympathique échange entre un webzine, une émission de radio et un magazine, tous trois consacrés au blues!

Extraits de l'article paru dans Soulbag n°169, p. 30, par Joseph Brems & Daniel Droixhe & Jean-Pierre Urbain

Sur la Tonalité Mineure Chez Skip James
Tradition locale, exportation française ou hommage à Blind Lemon Jefferson?

En guise de participation à la commémoration du centenaire de la naissance de Nehemiah "Skip" Jame le 9 juin 1902, on voudrait revenir ici sur une question posée dans le forum de discussion de la fraternelle Gazette de Greenwood : le style de Skip James est il totalement personnel ou existe-t il d'au bluesmen proches de sa faÇon de fouer le blues ? Est il affilié à un micro-courant du Delta blues ? (demande de Mike <katymiki@hotmail.com, LGDG 41, avril 2002)

[...]

Le débat sur Internet s'est dès lors concentré, de manière quelque peu dérivative, sur l'émergence tardive de Jack Owens en tant qu'artiste. On sait que celui-ci fut redécouvert en 1966 par David Evans, grâce à une intormation fournie par un autre musicien de Bentonia, Cornelius Bright. Jouait-il, lui, dans le style de Bentonia ?). Patrice Champarou fait opportunément observer : « Si Owens avait réellement partagé le style de Skip James en 1931, on comprend difficilement pourquoi seul ce dernier a enregistré alors que les deux hommes étaient très liés. " A quoi Phil "Caffish" répond en alléguant d'une part le « contexte économique désastreux , qui aurait détourné Owens de l'activité musicale dans les années 30 et, d'autre part, une disponibilité plus grande chez Skip James, que l'habitude du voyage préparait à effectuer celui de Grafton dans le Wisconsin, pour enregistrer ses célèbres faces Paramount.

[...]

L'hypothèse de l'origine française du Bentonia soun rappelée par "Uncle Lee" dans le n° 44 de la Gazette Greenwood, en juillet 2002, à l'occasion de la parution de la passionnante étude de Philippe Sauret (alias Zyde Phil) intitulée "Et la France découvrit le blues : 1917 à 1962".

[...]




Soul Bag n°168 (automne 2002), page 75 : dans sa chronique du CD The Back Porch Boys, Gérard Herzhaft a noté l'intérêt de la Gazette de Greenwood pour Alec Seward:

Le gros du CD est, comme le titre du recueil l'indique, constitué des séances enregistrées par les Back Porch Boys à New York (Alec Seward et Louis Hayes), en septembre 1947, et qui anticipent celles qui se trouvent sur le Arhoolie 460. Un petit courant d'intérêt se manifeste actuellement pour Alec Seward (notre confrère électronique La Gazette de Greenwood lui a même consacré un article enthousiaste), un bluesman carolinien qui marie avec beaucoup de bonheur la tradition à la Blind Boy Fuller avec une forte influence de Lightnin' Hopkins. Sa guitare expressive et bluesy va à merveille avec son timbre de voix, embrumé et désabusé, et ses compositions sont souvent brillantes comme on peut l'entendre sur Big hip mamma et King Kong blues. [...]
(Gérard Herzhaft, Soulbag n°168, p. 75)

Ce CD a également été chroniqué dans la Gazette de Greenwood: LGDG n°47 bis

En savoir plus sur Alec Seward: Lire "A la Recherche d'Alec Seward, LGDG n°40 bis.





www.bluesandblues.it/
Sur le Site Blues & Blues, à propos d'Enrico Crivellaro, la Gazette de Greenwood en italien dans le texte:

"A sottolineare il grado di esperienza raggiunto da Enrico, nonostante la sua giovane eta`, e` stata la rivista specializzata francese “La Gazette de Greenwood”, che ha nominato il chitarrista rivelazione blues internazionale dell’anno 2000--in una classifica che vede al secondo posto Michael Burks e all’ottavo Shemekia Copeland"

Ce qui veut dire, en français (si nos sources sont exactes!):

"A souligner le degré d'expérience atteint par Enrico,en dépit de son jeune âge » a dit la revue spécialisée française « La Gazette de Greenwood »,qui a nommé le guitariste révélation Blues international de l'année 2000,dans un classement qui a vu en deuxième place Michael Burks et à la huitième place Shemekia Copeland"

Blues & Blues parle évidemment d' articles de Jocelyn Richez parus dans la Gazette de Greenwood: le festival d' Handzame 2000 (LGDG n°24) et les JR Awards 2000 (LGDG n°27) que la Gazette est heureuse de publier depuis 1999!





www.poivrons-jaunes.com/
Juin 2002: La Gazette de Greenwood est référencé par Les Poivrons Jaunes (portail de la culture et des arts) , inaugurant ainsi la rubrique "blues".

Note: 4 étoiles et demi ;-)




Rollin' & Tumblin' - Mars 2002:
L'excellent magazine luxembourgeois consacré au blues nous fait l'honneur, dans son numéro de Mars 2002, d'un plein article retraçant l'historique de la Gazette!



Plusieurs de nos nouveaux collaborateurs font partie de l'équipe de la Gazette de Greenwood; le premier webzine de blues francophone. Ce site est devenu un 'must' pour les fans de blues connectés à l'Internet. Donnons la parole à Phil pour nous expliquer de quoi il s'agit tout en invitant les lecteurs de 'Rollin' & Tumblin' à y jeter un coup d'oeil. (ndlr)

GAZETTE DE GREENWOOD

Quel est donc ce village 'd'irréductibles' greenwoodiennes et greenwoodiens dont la population et la popularité s'accroîssent régulièrement depuis 1998 sur le net? Un maire-webmasler-modérateur Uncle Lee (Olivier de Lataillade) et un shérif adjoint (Pierre Mercier) ont réussi le coup de maître de créer un mailing list et le premier webzine de blues francophone qui font l'unanimité dans la presse spécialisée et ... chez les amateurs passionnés (plus de 3000 visiteurs, un millier de mails par mois). A l'origine, Uncle Lee, fan devant l'éternel de Robert Johnson et de Mississippi John Hurt, souhaitait mettre en ligne les 'petits potins de Greenwood', ville dans laquelle auraient pu se croiser ces deux bluesmen emblématiques. De fil en aiguille les échanges sur la mail-list se sont développés pour devenir aujourd'hui une liste de discussion originale qui est régulée par une LGDG-tiquette, sorte de règle de savoir-vivre, sur laquelle veillent scrupuleusement les modérateurs précités. II suffit de s'abonner (gratuitement) pour vérifier que la liste de discussion permet aux amateurs néophytes ou passionnés, aux curieux de passage, ou aux experts de s'en donner à coeur joie. Les villaois débattent de sujets parfois vifs et enlevés mais toujours dans un respect mutuel que l'on ne trouve pas toujours sur les autres listes de discussion ... De quoi parle-t-on sur la gazette? De blues, bien sûr, du blues joué par et dans la communauté francophone, du white blues, du blues des origines ... noir américain, sans parti pris ni excès. La survie du blues le vaut bien! Chroniques de disques, bios, concerts, e-interviews, agrémentent chaque mois la gazette. Le site possède aussi des rubriques spéciales: médias, blues'n'net, phonothèque, nouvelles, bibliothèque de Greenwood, à laquelle collabore notamment l'ethno-musicologue musicien et romancier Gérard Herzhaft (auteur de la première encyclopédie du blues), et divers journalistes de magazines francophones spécialisés. Bref, tout amateur a donc à sa disposition en ligne une véritable base de données facilement accessible sur le blues. The blues never dies.
Qu'on se le dise!
www.gazettegreenwood.net

- Phil -



Dans son édition 2002, Gérard Herzhaft cite la Gazette de Greenwood dans la rubrique "bibliographie" de la Grande Encyclopédie du Blues!





http://www.moandthereapers.fr.fm/

Un CD dédié à tous les membres de la Gazette de Greenwood, ça c'est génial!
Surtout quand ce CD s'appelle Jammin' The Blues et est de Mo & The Reapers!!

chronique du CD: Mo & The Reapers: Jammin' The Blues, le CD (LGDG n°41)





En direct sur la RTBF et le web tous les lundis, de 20 à 22 heures : http://www3.rtbf.be/rtbf_2000/radios/lapremiere.m3u
America, 6 Février 2002, en direct sur la RTBF:

Dans son émission America (sur la RTBF et en direct sur le web), Malika Ben Brahim et son invité spécial Georges Lemaire citent la Gazette de Greenwood et donnent l'adresse internet. Léger cafouillage, ils ne savent plus très bien si c'est gazettedegreenwood.net ou gazettegreenwood.net, ce qui fait que finalement l'adresse sera donnée 7 ou 8 fois ;-))



Janvier 2002:
La Gazette de Greenwood a reçu le bottlenet Spécial 2001:

meilleur site Blues francophone!


décerné par le vote du public internaute et bluesophile sur www.bottlenet.org



Trois Rivières Blues n°6 (Automne 2001),
rubrique "Les Brèves Bleues" de A. "Long Hair" Stérix:






Dans la biographie parue dans le hors-série "John Lee Hooker" Soulbag, Gérard Herzhaft cite le mot que Cisco Herzhaft nous avait envoyé peu après la mort du bluesman et paru dans la Gazette de Greenwood n°33:

Cisco Herzhaft, un des rares guitaristes français à avoir effectivement accompagné Hooker en tournée, témoigne:
"Chaque fois que je jouais à ses côtés, sans jamais aucune consigne ni répétition, juste en appuyant une rythmique basse, comme il me l'avait demandé, j'essayais de savoir si ça lui convenait... Systématiquement, il me disait "very good" en me tapant sur l'épaule. S.P. Leary, lui, qui normalement était seul à tourner avec John Lee, me faisait un clin d'oeil mais ne disait rien. En fait, je crois bien que ça leur était égal, et je n'ai jamais su si ça leur plaisait ou pas..." (19)

[...]

19: Hommage à John Lee Hooker, Gazette de Greenwood n° juillet 2001
Soul Bag



depuis le n°15 (mars 2001) de la revue Blues & Co (blues.co.free.fr), un petit encart pub concenant la gazette apparait dans la rubrique "Lecture Bleue".
Sympa!

3 Rivières Blues
Extrait d'un article de Christian Andrieu paru dans la revue "Trois Rivières Blues" site perso.wanadoo.fr/troisrivieresblues/frames.html) en Juillet 2001:

[...]
Depuis quelques mois, comme je suis un fou d'internet, en plus d'être un fou de Blues, je participe à la "liste de diffusion de La Gazette de Greenwood". La Gazette de Greenwood, c'est quelque chose de géant : Un Webzine consacré au Blues, dans lequel n'importe qui, pcut écrire un article : http://www.chez.com/gazettegreenwood/ .
Bien sûr il y a un « webmaster » (Salut olivier !) qui gère tout çà. En plus du Webzine, il v a une « liste de diffusion », c'est à dire,un genre de forum de discussion consacré au Blues... Et là, c'est carrément la folie furieuse !!!! Tous les cinglés, les aficionados, les « Avatollahs » , les simples, les compliqués, les monstres de culture », mais aussi les béotiens, bref tous les fous de Blues sont là, à... échanger parfois, discuter souvent, s'engueuler de temps en temps !!! Le monde "Bleu" est refait toutes les nuits !...
Alors, j'ai pris l'habitude, en rentrant des concerts (Il est souvent tôt le matin, car il faut souvent aller loin pour écouter notre musique !) d'écrire « à chaud » quelques mots (parfois délirants, parfois amers, rarement désabusés, de temps en temps angoissés....)
Voici un condensé, ce n'est donc pas un article « relu », mais une sorte de journal de bord récent et spontané, des envois que j'ai fait à cette fameuse Gazette !!.
[...]


Soul Bag
Soul Bag (Hiver 2001):
Dans la rubrique Soul Express, Soul Bag parle (encore!) de la Gazette de Greenwood pour annoncer l'évènement du n°26: la nouvelle inédite "Blues Story" de Gérard Herzhaft
LGDG dans Soul Bag (Janvier 2001)

Octobre 2000: Pour sa seconde réédition de la semaine du Blues, l'émission Play-List de France-Inter met La Gazette de Greenwood en lien sur sa page d'accueil:

Merci à Laurent Lavige & l'équipe de PLAY-LIST, et bravo pour cette série d'émissions passionnantes! Refaites nous ça bien vite!

Soul Bag
Soul Bag (Automne 2000):
Dans la rubrique Soul Express, Soul Bag parle de la Gazette de Greenwood:
LGDG dans Soul Bag (Automne 2000)

Jazz Magazine (Août 2000):
"French-Italian painter Maria Rita Gauttieri-Tiergo, will exhibit her paintings and drawings inspired by jazz and blues at the gallery CAPLAIN MATIGNON (Paris), starting 21st November 2000. Looking for documents, Maria went surfing on blues and jazz websites. That’s how we met her and interviewed her. (Courtesy of LA GAZETTE DE GREENWOOD)"
Ceci est l'introduction de l'interview de Maria Rita Gauttieri-Tiergo réalisé pour LGDG n°20, et traduit en anglais par Jazz Magazine: www.jazzmagazine.com.
On est très fiers d'avoir ainsi été traduits!
logo Jazz Magazine

Canal Web (Juin 2000): émission blues TV du 13 juin 2000
Rubrique :Les sites internet de la semaine :
La Gazette de Greenwood, le tout premier blues webzine en français, avec ses chroniques, ses interviews, ses débats, et tout ce qu'on peut écrire sur le blues, c'est sur : http://www.gazettegreenwood.net/

Pendant l'émission, le présentateur (un certain René Malines) ajoutait à propos de La Gazette de Greenwood: "un site de toute beauté" et donnait quelques détails.

Net@scope (Avril 2000):
5/5 pour La Gazette de Greenwood!

ça fait plaisir... tiens, pour la peine je vous donne l' URL de ce mensuel consacré à internet:
http://www.netscope.org


Travel in Blues (Mars 2000) informe du changement d'URL de la Gazette, merci!


Soul Bag

pour son numéro "hiver 2000", Soulbag met La gazette de greenwood à l'honneur: "Site Ouèbe du trimestre" !!


retout haut de page

Guitarist Magazine commence bien l'année 2000 puisque dans sa page "Blues Fax", ce mensuel consacre quelques lignes à "La Gazette de Greenwood"!

http://www.guitarist.fr

"Travel In Blues" et "La Gazette De Greenwood":

même combat!

Décembre 1999: TiB fait référence aux interviews de Miguel M. (interview mené par l'équipe de TiB!) et de Slawek parus dans LGDG.


retout haut de page

"Travel in Blues" nous consacre un encart publicitaire dans son numéro de Novembre 1999, ça c'est sympa!



  L'Officiel du Net (Novembre 1999), vendu en kiosque et visible sur le site http://www.officieldunet.com , donne 4 étoiles à La Gazette de Greenwood!



retout haut de page

Travel In Blues (journal gratuit consacré au blues) parle de La Gazette de Greenwood dans son numéro "Eté 1999".

Perdue dans la nébuleuse du Net, La Gazette est quand même gratifiée du terme "excellente"!

Merci à Travel In Blues (lui-même un excellent journal!)
 



retout haut de page


retour LGDG